droits des femmes dans le monde

Qu'en est-il des droits des femmes dans le monde ?

Tu te demandes où en sont les droits des femmes dans le monde de nos jours ? Tu as conscience que nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne et tu veux en savoir plus ? Tu as envie d’y prendre part et d’agir ?

C’est un sujet qui nous tient également à cœur, et nous avons eu envie de le développer pour t’en apprendre un peu plus.

Les droits des femmes dans le monde ne sont pas respectés et les inégalités entre hommes et femmes perdurent. Toutes les femmes n’ont pas le droit d’avorter, toutes les femmes n’ont pas accès à l’éducation, les victimes de violences conjugales ne sont pas toujours reconnues… La femme n’est toujours pas considérée comme l’égal de l’homme, et aucun pays ne peut se targuer d’avoir instaurer une égalité entre les sexes.

Dans cet article, tu découvriras :

  • Quel est l’origine du droit des femmes et qui a commencé à en parler
  • Pourquoi rien n’est jamais acquis pour nous, les femmes
  • Que pouvons-nous entreprendre concrètement pour revendiquer nos droits

Entrons ensemble dans le vif de ce sujet brûlant !

L’histoire des droits des femmes

Avant de faire le tour du monde des droits de la femme, reprenons quelques chapitres de notre histoire. Remontons le temps et découvrons ensemble l’origine du féminisme.

La lutte des femmes en France

Les femmes commencent réellement à militer pour leurs droits avec Olympe de Gouges. Elles revendiquent l’émancipation de la femme, sa liberté et l’amélioration de sa condition.

Olympe rédige en 1791 sa fameuse « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » Elle part du principe que les hommes et les femmes ont les mêmes capacités intellectuelles, et devraient donc avoir les mêmes droits :
« Article 1 La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

Hubertine Auclert, que l’on pourrait surnommer la suffragette française, crée en 1876 la société « Le droit des femmes » et milite pour les droits politique des femmes et pour le droit de vote.

C’est également à cette époque que le terme « féminisme » s’impose et prend tout son sens. Particulièrement avec la création de La Fédération Française des sociétés féministes en 1891.

Puis les mouvements féministes se succèdent, incarnés par des personnalités brillantes, comme Simone de Beauvoir et son essai « le deuxième sexe » paru en 1949, ou encore Simone Veil qui défendra le droit à l’avortement en 1975.

Ils se concrétisent également grâce à la création d’associations :

  • Le mouvement français pour le planning familial dans les années 50
  • Le mouvement de libération des femmes en 1970
  • Les chiennes de garde dans les années 2000
  • Ni putes ni soumises
  • Osez le Féminisme…

Et bien d’autres encore !

Soutenir l'institut Women safe and children

Les actions et pensées féministes sont aujourd’hui au cœur de tout débat politico-social et sont fondamentales pour faire avancer nos droits.

La lutte des femmes dans le monde

Les suffragettes britanniques font partie des mouvements féministes les plus connus. Tout a commencé avec Millicent Garrett Fawcett qui milite, dans les années 1870, pour le droit de vote des femmes. Elle se battra pendant 30 ans sans rien obtenir…

Emmeline Pankhurst agit en parallèle pour des actions concrètes. D’où son slogan « Deeds Not Words », qui signifie « des actions pas des mots ».
Ces féministes de la première heure multiplient leurs actes, parfois non sans violence : interruptions de réunions publiques, manifestations illégales…

Aux Etats-Unis, Angela Davis (née en 1944) est une des grandes figures du mouvement noir américain et militante féministe. Pour comprendre sa pensée, reprenons une de ses récentes déclarations : « Ma conception du féminisme est celle d'une volonté d'émancipation qui dépasse les frontières établies. Les questions de sexualité, de race, de classe et de genre sont intimement liées » On parlera avec elle de « black feminism ».

Les mouvements féministes actuels se manifestent un peu partout dans le monde :

  • En Inde, on se bat contre l’avortement sélectif des fœtus de sexe féminin ;
  • En Arabie Saoudite, on a longtemps lutté, avec succès, pour que les femmes aient le droit de conduire ;
  • En Afrique, on combat contre les mutilations génitales féminines, les mariages forcés, ou encore l’obligation d’enfanter ;
  • Au Chili, les femmes ont entamé un chant féministe dénonçant les violences conjugales, qui est devenu viral.

Quelques dates clés des droits des femmes

Grâce à la lutte des femmes, à leurs revendications féministes, d’inestimables victoires ont pu être remportées :

dates importantes du féminisme

    3/ Quelques autres dates à noter en France :

    • 1938 : Suppression de l’incapacité juridique de la femme mariée
    • 1965 : Les femmes mariées peuvent exercer une activité professionnelle sans l’aval de leur mari
    • 1967 : La contraception devient légale grâce à la loi Neuwirth
    • 1976 : Les établissements scolaires publics deviennent mixtes
    • 2000 : Loi sur la parité politique
    • 2014 : Loi pour l’égalité réelle entre les hommes et les femmes

    Où en sommes-nous concernant les droits fondamentaux de la femme ?

    Nous avons maintenant une idée plus claire des combats que les femmes ont dû menés tout au long de notre histoire. Voyons à présent où nous en sommes à l’heure actuelle. Quelle est la condition de la femme à travers le monde, et où en sommes-nous en termes de discriminations.

    féminisme et droits des femmes

    Les avancées

    Tout n’est pas noir au pays des femmes. Voici quelques récentes bonnes nouvelles :

    • En Arabie Saoudite, le droit de vote a été accordé aux femmes en 2015
    • En 2017, la Jordanie, la Tunisie et le Liban ont abrogé la loi permettant à un violeur d’échapper à une condamnation s’il épousait la victime
    • En 2018, l’Irlande légalise le droit à l’avortement
    • Depuis le début des années 2000, certains pays d’Afrique votent également des lois en faveur des femmes : légalisation de l’avortement et lutte contre les violences conjugales en Afrique du Sud, vote en Ouganda d’une loi dénonçant le viol comme un crime capital
    • Quasiment tous les pays d’Afrique ont une loi interdisant l’excision (à l’exception du Mali et de la Sierra Leone)

    Les reculs… rien n’est jamais acquis !

    Gardons en tête une des citations de Simone de Beauvoir : « N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

    Les droits des femmes dans le monde sont encore trop largement bafoués.

    Pire, on peut observer un recul du droit des femmes :

    • L’Alabama, état américain conservateur et religieux, à voter en mai 2019, l’interdiction complète du droit à l’IVG, même en cas de viol ou d’inceste. Heureusement, le texte a été bloqué par la justice américaine… Malgré tout, plusieurs états, comme la Louisiane ou le Missouri ont adopté des textes pour restreindre le droit à l’avortement ;
    • La dépénalisation des violences conjugales en Russie en 2017 est une véritable honte pour les droits des femmes.

    Il y a malheureusement une liste d’exemples innombrables qui soulignent la fragilité des droits des femmes dans le monde.

    A tout ce que nous venons de citer, nous pouvons également ajouter :

    • En Russie, plus de 400 métiers sont interdits aux femmes ;
    • En Arabie Saoudite, les femmes sont soumises à un tuteur masculin et doivent recevoir son autorisation pour voyager, pour se marier, pour ouvrir un compte bancaire…

    Même en France, les manifestants anti-avortement restent encore trop nombreux. En témoigne notamment la manifestation de janvier 2019, où des milliers de manifestants de tous âges, se sont réunis pour une « marche pour la vie ».

    La notion de droit des femmes à disposer de leurs corps ne doit pas leur être familier…

    Toujours en France, le combat pour l’égalité salariale est loin d’être gagné. Les différences de salaires entre homme et femme ne sont plus à prouver. Les derniers chiffres de l’INSEE sont suffisamment explicites.

    Au-delà de nos frontières, les droits des femmes dans le monde comprennent également le droit à l’éducation. L’UNESCO nous apprend ainsi que 2/3 des 774 millions de personnes analphabètes dans le monde sont des femmes.

    Comment agir pour les femmes ?

    Il est évident que la situation des femmes n’est pas du tout satisfaisante, et nous ne pouvons pas rester les bras croisés.

    Notre objectif est de te présenter des moyens d’agir, de perpétrer les combats de nos aïeules. Voici les solutions que nous te proposons.

    1/ Les associations féministes

    Il existe un très grand nombre d’associations venant en aide aux femmes, quel que soit le domaine :

    • Soutien aux femmes victimes de violences conjugales,
    • Lutte contre les excisions,
    • Aide à l’entreprenariat,
    • Association pour la mixité dans le sport
    • Lutte pour les droits des femmes migrantes
    • Lutte contre les mariages forcés
    • Aide aux femmes dans l’accès aux produits hygiéniques…

    Il y a forcément une association dans laquelle tu pourras t’investir près de chez toi !

    2/ Les manifestations

    hymne chillien pour dénoncer les violeurs

    Durant ces dernières décennies, les femmes ont été très nombreuses à se rassembler et à manifester pour leurs droits et leur condition :

    • aux Etats-Unis avec les « women’s march »,
    • en France avec les manifestations suite au Grenelle des violences conjugales
    • en Amérique Latine pour dénoncer les viols impunis
    • à travers le monde pour le 8 mars, journée internationale de la femme

    Participer à une manifestation, c’est faire grossir les rangs et faire prendre conscience à toutes et à tous que nous ne devons pas baisser les bras.

    3/ Nos actions du quotidien

    Il suffit de quelques mots pour lancer un débat, expliquer simplement notre position, et faire avancer les mentalités. Cela peut être un discours entre collègues, le fait porter un t-shirt féministe, ou encore l’éducation de nos enfants dès le plus jeune âge à la notion d’égalité.

    Nous pouvons toutes, chacune à son niveau, combattre les préjugés sexistes.

    Ne baisse pas les bras et agis avec nous

    Tu as désormais une idée de ce qui se passe dans le monde pour nous, les femmes. Tu l’as compris, rien n’est acquis. Nous nous battons depuis des décennies, et nous ne devrons jamais cesser de lutter tant que nous ne serons pas considérées comme l’égal de l’homme.

    Le féminisme a encore de beaux jours devant lui… mais est-ce que l’on doit s’en réjouir ? Rejoins toi aussi le mouvement en arborant fièrement un de nos t-shirts féministes !

    Découvre-les dès maintenant en cliquant sur l’image ci-dessous.

    t shirt girl power


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

    Newsletter

    Tiens toi au courant de notre actu !