les symboles du feminisme

Quels sont les Symboles du Féminisme ?

Tu t’intéresses au féminisme ? Tu souhaites avoir une idée plus précise de ses codes ? Tu veux connaitre tous ses symboles ?

C’est un sujet qui nous intéresse énormément, et nous avons à cœur de te partager toutes nos connaissances.

Le féminisme, à travers ses différentes vagues, est riche de symboles. La revendication de l’égalité homme-femme est un sujet politique et social central de nos sociétés. De Rosie la Riveteuse au poing levé, en passant par la sorcière, les symboles féministes sont des images visant à illustrer la lutte pour les droits des femmes.

Dans cet article, tu découvriras :

  • L’apparition des symboles féministes avec les grands mouvements du féminisme,
  • A quelle occasion peut-on les voir,
  • Une liste détaillée de ces symboles et leur histoire.

La signification des symboles si chers à notre communauté n’aura plus de secrets pour toi ! Tu pourras ainsi arborer fièrement celui qui te ressemble le plus.

Commençons sans plus tarder !

FEMME ET SYMBOLES

Avant d’entrer dans le cœur du sujet et lister ces symboles et leur histoire, posons les bases de ce terme. Découvrons ensemble la fonction du symbole et sa place au sein de la lutte pour les droits des femmes.

Qu’est-ce qu’un symbole et quel est son rôle ?

Un symbole est un signe, un dessin, une illustration, qui représente un concept, une pensée, une notion.

Notre histoire et notre société regorgent de symboles. Par exemple, Marianne est l’emblème de la République Française. Le coq est, dans le milieu sportif, le symbole de la France. Le serpent représente la médecine.

Le symbole permet de véhiculer des valeurs. Il permet de regrouper ceux qui partagent les mêmes principes, les mêmes idées sous des bannières communes. Il permet également d’adresser un message.

C’est notamment dans ce but que le féminisme a ses propres codes.

les symboles féministes

Quand sont apparus les premières représentations féministes ?

La lutte pour l’émancipation des femmes n’est pas nouvelle. Olympe de Gouges avait déjà posé les bases de cette lutte en rédigeant la déclaration de la femme et de la citoyenne.

Mais les premiers symboles apparaissent beaucoup plus récemment, au début du XXème siècle, avec le mouvement des suffragettes, qui se battent pour le droit de vote. Ce mouvement fait partie de la première vague du féminisme.

Ainsi, à chaque vague du féminisme, apparaîtront différents symboles ayant tous un même objectif : faire passer un message fort pour les droits des femmes et leur condition.

Entrons maintenant dans le vif du sujet et détaillons ces symboles plus ou moins connus. 

LES SYMBOLES FÉMINISTES PASSÉS AU CRIBLE

Les symboles du féminisme font partie intégrante de la culture de la lutte pour l'égalité hommes et femmes. Le féminisme, ce n'est pas juste une histoire, un courant. C'est aussi des illustrations, des images fortes.

1/ Le poing levé

Il s’agit d’une combinaison entre :

  • Le symbole de Vénus (♀) : il représente la féminité, la fertilité ;
  • Le symbole du poing levé : Il est l’emblème de révolte et de lutte contre le pouvoir en place. Brandit dès le début du XXème siècle par les antifascistes et les communistes notamment, il a été repris dans les années 60 par les noirs américains qui luttaient pour leurs droits civiques.

À lui seul, le symbole de Vénus n'est pas considéré comme représentant le féminisme. Combiné au symbole du poing levé, cette représentation est devenue le symbole du pouvoir de la femme et la marque du féminisme.

Ce symbole du mouvement féministe a été créé par Robin Morgan à la fin des années 60. Féministe active, elle a notamment cofondé l’organisation « New York Radical Women ».

Le symbole du « Pouvoir de la Femme » est la représentation universelle du mouvement des femmes.

Ce signe est sans aucun doute une image forte dans la lutte contre les violences faites aux femmes, dans le combat contre les discriminations. C'est un beau signe de ralliement pour les femmes et leur émancipation. Le fameux Girl Power !

 

t shirt girl power

 

2/ Rosie la Riveteuse

Apparue pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’affiche de Rosie est en fait une campagne de propagande visant à recruter les femmes dans les usines des Etats-Unis.

La guerre fait rage, et personne ne sait quand elle va se terminer. Les hommes sont partis au front. Les usines de production tournent au ralenti. Le gouvernement américain décide donc de faire travailler les femmes dans ces usines et lance une grande campagne de recrutement.

Cette affiche a été imaginée et créée par Howard Miller en 1943 avec le slogan « we can do it ! », ce qui signifie « on peut le faire ! » Le dessin de Miller représente une femme portant un bandana rouge, le bras plié, retroussant sa manche de chemise.

affiche de rosie la riveteuse

On lui a ensuite associé le nom de « Rosie The Riveter » lors de la parution d’une chanson écrite par Redd Evans et John Jacob Loeb. Cette chanson vante les qualités patriotiques de la femme qui défend l'Amérique en participant à l’effort de guerre.

Depuis les années 40, Rosie est l’icône de la femme forte et indépendante.

3/ La sorcière

En Europe, tout a commencé au XVème siècle, au Moyen-Âge, notamment avec la montée du christianisme. Les femmes indépendantes, guérisseuses, sages-femmes, ont été diabolisées… et plus généralement toutes les femmes qui ne respectaient pas les codes du patriarcat.

Le mot "sorcière" devint officiellement un terme péjoratif vers 1468 lorsque l'ecclésiastique allemand Heinrich Kramer publia Malleus Maleficarum ("Le marteau des sorcières"), un traité médiéval sur la chasse aux "sorcières", c’est à dire des femmes qu'il considérait moralement corrompues.

La publication de ce livre coïncidait avec un sentiment général de peur, et a stimulé l'apogée de la chasse aux sorcières : En Europe, entre 1500 et 1660, au moins 80 000 femmes considérées comme des sorcières ont été assassinées.

Toutes ces femmes étaient hâtivement jugées uniquement sur leur mode de vie. La figure de la sorcière pouvait être :

  • Une femme célibataire, veuve, vieille ;
  • Une femme qui n’allait pas souvent à l'église ;
  • Une femme qui possédait trop de terres ;
  • Une femme guérisseuses ou sages-femmes…

"Quand une femme pense seule, elle pense le mal", dit le Malleus Maleficarum. Les conséquences du surnom de sorcière étaient terribles : on pouvait être jugé dans un faux procès, puis mis à mort par le feu, la lapidation ou la pendaison.

Le retour des sorcières se manifeste au 19ème et au 20ème siècle. Alors qu'elles fondaient des mouvements féministes et luttaient pour leur droit de vote, les femmes des sociétés occidentales ont commencé à considérer les sorcières comme un symbole de pouvoir et de lutte : 

  • Au 19e siècle, avec le mouvement des suffragettes, Matilda Joslyn Gage écrit un livre en 1893 intitulé "Woman, Church and State". Dans ce livre, elle parlait de la façon dont elle croyait que celles qui étaient accusés d'être des sorcières étaient, en fait, des esprits brillants et une menace pour le patriarcat.
  • Le jour de l'Halloween 1968, un groupe de manifestantes portant des manteaux noirs et des chapeaux pointus d'un groupe appelé WITCH (Women's International Terrorist Conspiracy from Hell) a pris le pouvoir à Wall Street pour protester contre le capitalisme.
  • Les militantes américaines invoquent également la sorcière comme symbole de résistance politique. Par exemple, l'intérêt pour les sorcières a grimpé en flèche depuis l’élection de Trump en 2016. Après l'élection, les "sorcières de la résistance", un groupe de 13 000 femmes sorcières, ont commencé à se réunir chaque mois pour jeter un sort afin de limiter le pouvoir de Trump.

 

sorcière et féminisme 

4/ Les couleurs du féminisme

Lorsqu'on pense aux suffragettes anglaises, on pense immédiatement au droit de vote des femmes ainsi qu'à l'oppression de la domination masculine. Pour ces militantes, il fallait frapper fort et se distinguer.

Ainsi, les suffragettes anglaises ont souhaité donner de l’importance aux couleurs dans leurs actions de protestation.

Emmeline Pankhurst, figure de proue du mouvement des suffragettes explique ce choix :

  • Le violet représente "le sang royal qui coule dans les veines de chaque suffragette" ;
  • Le blanc est un emblème de "pureté dans la vie privée et publique" ;
  • Le vert représente "l'espoir et l'emblème du printemps".

 

les revendications des suffragettes

 

On parle également du violet comme symbole de loyauté et de dignité.

C’était en fait un moyen de se tenir à l’écart de la norme, un signe de protestation, car le violet n’était pas une couleur que les femmes portaient à l’époque.

En extrapolant, on peut également associer la couleur du violet à l’égalité homme-femme. En effet, selon nos stéréotypes, le rose représente les filles, le bleu les garçons. Mélangez ces deux couleurs et vous obtenez du violet clair !

Aujourd’hui, le violet est la couleur que l’on retrouve majoritairement lors de toutes les manifestations en soutien aux droits des femmes.

5/ Le « Pussy Hat »

Tu as certainement déjà aperçu ce bonnet rose aux oreilles de chat, porté par de très nombreuses femmes lors des manifestations qui ont suivi l’élection de Donald Trump.

Krista Suh et Jayna Zweiman sont les deux américaines à l’origine de ce symbole. Elles créent le « pussyhat project » pour exprimer leur mécontentement et protester contre les commentaires vulgaires et les déclarations misogynes de Donald Trump.

Le « pussy hat » est un jeu de mot avec « pussy cat », qui fait référence au sexe féminin. Donald Trump avait en effet tenu des propos sexistes en déclarant : « Tu peux les [femmes] attraper par la chatte, tu fais tout ce que tu veux »

Pourtant, lors des dernières grandes manifestations (« women’s march »), le Pussy Hat ne faisait plus l’unanimité. En effet, certaines ont eu le sentiment qu’il ne représentait pas toutes les femmes dans leur ensemble :

  • les femmes transgenres et les personnes non binaires qui n'ont pas d'organes génitaux féminins typiques
  • les femmes de couleur parce que leurs organes génitaux sont plus susceptibles d'être bruns que roses. 

6/ Le cintre

Le cintre est l’emblème de la lutte pour le droit à l’avortement.

Là où l’interruption volontaire de grossesse est interdite, certaines se font opérer en toute illégalité et surtout en prenant de gros risques pour leur santé.

Autrefois ceux-ci étaient pratiqués avec des instruments du type aiguilles à tricoter, cintres et autres bouteilles de javel.

Lorsque l’Espagne a voté le projet de loi visant à limiter le droit à l’IVG, le cintre a fait son apparition sur les réseaux sociaux pour protester contre le recul des droits des femmes.

Sur ces cintres, on pouvait lire notamment le slogan « plus jamais ».

campagne choc pour le droit à l'avortement

TON SYMBOLE, TON ENGAGEMENT FÉMINISTE

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour définir le ou les symboles qui correspondent le plus à ton état d’esprit.

Montrer ton engagement n’a jamais été aussi simple ! Que ce soit entre copines, au cours d’une manifestation, ou simplement lors d’une journée classique, tu pourras arborer fièrement le visuel féministe qui te ressemble.

collection t-shirts féministes


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Tiens toi au courant de notre actu !