Féminisme et Droits des Femmes dans le monde, le chemin est encore long !

RSS
Féminisme et Droits des Femmes dans le monde, le chemin est encore long !

A l’aube de cette belle année 2020, je lis et j’entends encore beaucoup trop de commentaires hostiles et autres discussions péjoratives à l’égard du féminisme. Je voudrais donc profiter de cet article pour expliquer le sens du mot féminisme et décrire ce qu’il représente en France et à travers le monde. Quoi qu’on dise, on ne peut nier que les droits des femmes dans le monde sont fragiles, instables, voire inexistants.

Non, les féministes ne sont pas grosses, moches aux cheveux bleus comme j’ai pu le lire avec effroi sur un site internet.

Non, les féministes ne sont pas un gang de nanas agressives et haineuses hurlant à la mort et souhaitant la disparition des hommes.

Rappelons que le féminisme est d’abord un mouvement politique et social qui cherche à promouvoir les droits des femmes dans le monde et qui souhaite que les inégalités entre les sexes n’existent plus.

Les mouvements féministes les plus récents ont été initiés en Europe et aux Etats-Unis :

  • 1903 : les Suffragettes britanniques, qui militent pour le droit de vote des femmes ;
  • 1908 : Simone de Beauvoir, considérée comme une véritable philosophe féministe, notamment après la parution de son livre « le deuxième sexe » paru en 1949 ;
  • 1927 : Simone Veil, icône de la lutte pour le droit des femmes grâce à l’entrée en vigueur de la loi pour le droit à l’IVG (dépénalisant l’avortement) en 1975 ;
  • 1944 : Angela Davis, grande figure du mouvement noir américain et militante féministe.

Grâce à la lutte des femmes, à leurs revendications féministes, d’inestimables victoires ont pu être remportées :

1/ Le droit de vote :

  • Canada : 1916
  • Grande-Bretagne : 1918
  • Etats-Unis : 1920
  • Allemagne : 1928
  • Espagne : 1931
  • France : 1944

2/ Le droit à l’avortement :

  • Grande-Bretagne : 1967
  • Etats-Unis : 1973
  • France : 1975
  • Canada : 1988
  • Allemagne : 1995
  • Espagne : 2010

Malheureusement, l’actualité du droit des femmes dans le monde nous montre que ces succès sont fragiles. La lutte pour la liberté n’est jamais finie, comme le prouvent les combats des femmes aujourd’hui :

Prenons par exemple « La marche des femmes » (Women’s March) : Les Américaines se sont réunies en grand nombre à la suite de l’investiture du Président Trump en 2017 afin notamment de protester contre ses propos sexistes et misogynes.

women's march

 

Dans d’autres cas, les droits des femmes sont largement bafoués. Pire, on peut observer un recul du droit des femmes :

  • L’Alabama, état américain conservateur et religieux, à voter en mai 2019, l’interdiction complète du droit à l’IVG, même en cas de viol ou d’inceste. Heureusement, le texte a été bloqué par la justice américaine… Malgré tout, plusieurs états, comme la Louisiane ou le Missouri ont adopté des textes pour restreindre le droit à l’avortement ;
  • La dépénalisation des violences conjugales en Russie en 2017 est une véritable honte pour les droits des femmes.

Il y a malheureusement une liste d’exemples innombrables qui soulignent la fragilité des droits des femmes dans le monde.

A tout ce que je viens de citer, nous pouvons également ajouter :

  • En Russie, plus de 400 métiers sont interdits aux femmes ;
  • En Arabie Saoudite, les femmes sont soumises à un tuteur masculin et doivent recevoir son autorisation pour voyager, pour se marier, pour ouvrir un compte bancaire…

Même en France, les manifestants anti-avortement restent encore trop nombreux. En témoigne notamment la manifestation de janvier 2019, où des milliers de manifestants de tous âges, se sont réunis pour une « marche pour la vie ».

La notion de droit des femmes à disposer de leurs corps ne doit pas leur être familier…

Toujours en France, le combat pour l’égalité salarial est loin d’être gagné. Les différences de salaires entre homme et femme ne sont plus à prouver. Les derniers chiffres de l’INSEE sont suffisamment explicites.

Inégalités de salaire entre homme et femme

 

Au-delà de nos frontières, les droits des femmes dans le monde comprennent également le droit à l’éducation. L’UNESCO nous apprend ainsi que 2/3 des 774 millions de personnes analphabètes dans le monde sont des femmes.

 

Aujourd’hui, le mouvement du féminisme est mondial

Les mouvements féministes actuels se manifestent un peu partout dans le monde :

  • En Inde, on se bat contre l’avortement sélectif des fœtus de sexe féminin ;
  • En Arabie Saoudite, on a longtemps lutté, avec succès, pour que les femmes aient le droit de conduire ;
  • En Afrique, on combat contre les mutilations génitales féminines, les mariages forcés, ou encore l’obligation d’enfanter ;
  • Au Chili, les femmes ont entamé un chant féministe dénonçant les violences conjugales, qui est devenu viral.

 

Il est donc impossible de réfuter le fait que les droits des femmes dans le monde, lorsqu’il y en a, ne sont pas acquis. Les revendications des femmes ne sont pas déraisonnables et incohérentes. Elles sont très largement fondées. Fondées sur des faits d’injustice et d’inégalités.

D’ailleurs, aucun pays ne peut se targuer d’avoir instaurer une égalité entre les sexes.

Je ne sais pas si l’on doit s’en réjouir, mais il est certain que le féminisme a encore de belles années devant lui.

Pour lutter toutes ensembles, commençons à montrer que nous sommes solidaires. Renforce la lutte pour les droits des femmes en soutenant l'association Osez le Féminisme ! avec ce t-shirt créé spécialement pour elles : tous les bénéfices leurs sont reversés !

T-shirt Osez le féminisme

Article précédent

  • Lucile Hiegel
Commentaires 0
Laissez un commentaire
Nom:*
Courriel:*
Message: *

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

* Requis